interior-header-img-22x.jpg
Cela fait plus de 2000 ans que le rituel de la thermothérapie existe. Il est pratiqué dans les pays scandinaves, mais également en Asie et de plus en plus en Amérique du Nord. D’autres peuples ont également intégré des rituels similaires dans leur coutumes : on peut penser aux Amérindiens avec les « sweat lodge », les Aztèques avec les « temazcals », ainsi que les Romains qui fréquentaient les thermes ou même les pays du Maghreb avec les hammams.

C’est au retour d’un voyage en famille en Islande que Geneviève Nolet, fondatrice d’Usva, a eu la piqûre pour la thermothérapie.

« Là-bas, les saunas, les bassins chauds extérieurs, les douches froides sont un style de vie. Les gens pratiquent la thermothérapie après leur journée de travail, été comme hiver. J’ai voulu faire connaître la thermothérapie en Atlantique, car elle est plutôt bien établie au Québec, on Ontario et même jusque dans l’Ouest canadien.»

Après plus de 3 ans de travail, Usva a finalement ouvert ces portes le 8 mars 2018, la journée internationale de la femme.

Usva est un mot tiré de la langue finnoise et signifie « brume ».